Voyagez avec nous: témoignages du monde entier. Découvrez les Etats-Unis et la Chine avec Greg Gaghan du groupe SCHMIDT Technology Corporation et Leo Liu de Daily Energy Co

Voyagez avec nous: témoignages du monde entier. Découvrez les Etats-Unis et la Chine avec Greg Gaghan du groupe SCHMIDT Technology Corporation et Leo Liu de Daily Energy Co

Cette semaine, nous retrouvons le témoignage des citoyens issus des deux grandes puissances les plus impactées par le coronavirus. Voici Greg Gaghan habitant de l’état de Pennsylvanie, aux Etats-Unis et Leo Liu vivant à Shanghai en Chine.

Les Etats se battent pour trouver de nouvelles solutions afin d’éviter un écroulement économique. Ils doivent aussi mettre en place une mega stratégie d’hygiène en cette période de crise qui pourtant va à l’encontre de tout un système capitaliste dont la mondialisation est le socle. De manière ironique, la Chine communiste s’était bien adaptée à ce même modèle, dont elle avait même su prendre le dessus.

Alors que la Chine recense à ce jour 82. 883 cas, la ville de Wuhan, foyer de l’épidémie du coronavirus, n’a officiellement plus de malades du Covid-19 hospitalisés, selon les autorités sanitaires locales. Les derniers patients ont été déplacés dans un lieu de quarantaine, avant de pouvoir rentrer chez eux. 

Aux Etats Unis, plus de 1,2 million de cas ont été recensés. Malgré ce lourd bilan dans le pays, Donald Trump a visité une usine de masques en Arizona…sans porter de masque. Il a également appelé à une réouverture rapide de l’économie du pays, même si selon lui, le déconfinement devait s’accompagner d’une augmentation du nombre de morts. Petite curiosité: un mystérieux donateur a offert la somme d’un million de dollars aux employés de l’hôpital de Santa Cruz, en Californie. Grâce à ce don anonyme, chaque membre du personnel soignant recevra une prime d’au moins 600$.

businessman, tradeshow, exhibitions,

Greg Gaghan représente le groupe SCHMIDT Technology Corporation, fournisseur d’équipements industriels à Cranberry Township, Pennsylvanie.

Quant à Leo Liu représente Daily Energy Co, fournisseur de panneaux solaires en Chine. Leo a choisi une photo de son équipe présente au salon Intersolar à Sao Paulo. Leo est le deuxième, de gauche à droite.


Tous les deux ont gentiment accepté de témoigner pour nous donner un aperçu de ce qu’ils vivaient chacun en ce moment à plusieurs milliers de kilomètres l’un de l’autre. Découvrons sans plus attendre comment se passe le quotidien de nos deux intervenants en cette période.

“Quelles sont les mesures prises par le gouvernement concernant le Covid-19 ?”

Greg : “Notre gouvernement a pris de nombreuses mesures dans la lutte contre le Covid-19. Toutes ces actions visent à stopper la propagation du virus et à sauver des vies.  Certaines de ces actions sont mandatées au niveau du gouvernement fédéral et d’autres au niveau des États. Lorsque nous parlons du gouvernement fédéral, nous parlons du président et lorsque nous parlons du niveau des États (Pennsylvanie, Ohio, New York, etc.), nous faisons référence aux gouverneurs.  Le président a interdit les voyages aériens à destination et en provenance des États-Unis vers la plupart des autres pays, si ce n’est pas tous. Le gouvernement fédéral a publié nos lignes directrices générales sur ce que les États doivent faire lorsqu’ils établissent des règles visant à limiter la propagation du virus.

Si le président juge que les États agissent de manière imprudente, il peut créer des décrets qui passeront outre les décisions des gouverneurs. De nombreux États disposent de décrets “d’abri en place”. Cela signifie qu’une personne est censée rester chez elle. Elle n’est censée partir que pour aller chercher de la nourriture, ou si elle occupe un emploi considéré comme essentiel. Les travailleurs dans le domaine de la santé, la police et les employés des épiceries sont des exemples d’emplois essentiels. La plupart des États de la côte Est et de la côte Ouest ont des commandes de logements. Ce sont les États où le nombre de cas de coronavirus est le plus élevé”.

Leo nous témoigne : “Le COVID-19 nous a frappés alors que c’était le moment de notre plus grande fête nationale, le Festival du printemps, et selon notre calendrier lunaire, le Nouvel An chinois. Je suis resté avec ma famille et j’ai été enfermé pendant 30- 40 jours. Il n’y avait pas beaucoup de travail à cause du confinement. Nous avons continué à communiquer via WeChat et par téléphone, mais la communication n’est pas primordiale dans notre travail puisque nous sommes des fabricants.

En mars, le gouvernement nous a permis de rouvrir, mais nous devions respecter certaines règles. En mars et avril, certains services gouvernementaux, comme la fiscalité, ont commencé à être gérés par internet ainsi que d’autres procédures qui nécessitaient auparavant des visites personnelles dans les bureaux du gouvernement”. 

“À votre avis, ces mesures sont-elles suffisantes pour éradiquer le virus ?”

Selon Greg : “les mesures prises par notre gouvernement avec les informations et les ressources disponibles ont été bien faites. Au moment de l’épidémie, nous n’avions pas les ressources ou des politiques en place pour faire face à une pandémie d’une telle ampleur. Si vous prenez un peu de recul et regardez tout ce qui a été accompli au cours de ces derniers mois, c’est assez étonnant : le nombre de tests a augmenté de manière exponentielle ; De nouveaux tests ont été inventés, permettant de tester un plus grand nombre de personnes avec des délais plus courts; Des équipements médicaux sont construits à un rythme extrêmement rapide et nos ressources ont été réaffectées pour aider ceux qui en ont besoin.

Du point de vue de la fabrication, c’est incroyable ! Dans des conditions normales, il faut des moins et des moins pour concevoir, construire et fabriquer des produits. En quelques semaines, nous avons converti une partie de notre capacité automobile pour construire des ventilateurs. Les pièces automobiles et les ventilateurs sont des objets complètement différents. Pourtant, ils ont compris comment les fabriquer”.

Leo nous partage qu’il a l’habitude de beaucoup voyager à travers le monde, et se considère alors comme étant quelqu’un d’objectif en disant : “Au début, le gouvernement local de ma province a fait certaines erreurs, on ne peut pas le nier. C’est une nouvelle chose et il leur a fallu du temps pour se rendre compte qu’il s’agit d’un virus très infectieux. De plus, en raison de la mentalité habituelle de notre gouvernement, ils ne veulent pas que des nouvelles négatives sortent de notre pays, et c’est quelque chose que je peux comprendre. Regardez le Japon, les États-Unis, beaucoup de pays démocratiques ont aussi essayé de minimiser les effets pour ne pas créer un effet de panique.

Mais le gouvernement chinois a fait un travail remarquable en fermant des villes rapidement, en proposant des idées, des réglementations, des technologies pour la prévention des entrées et des sorties, en laissant des informations personnelles et de voyage lorsqu’ils se rendent dans un autre endroit, en utilisant les hautes technologies pour suivre les gens, pour juger si une personne est à risque ou non… Aussi, ils ont rapidement publié les résultats du virus en mettant en place des kits de test. 

D’un point de vue économique, le gouvernement a apporté un soutien important aux fabricants qui étaient prêts à passer à la production d’articles médicaux contre le covid-19, comme les masques. Les autorités locales chinoises ont proposé de rembourser 50 % des investissements pour encourager leur fabrication. Des usines de production sont donc apparues abondamment en peu de temps. On peut dire que le corps médical chinois est les plus protégé contre le Covid19 car ils ont tous les équipements nécessaires”.

“Comment se déroule le confinement dans le contexte actuel de votre pays ? “

Greg pense que le confinement et ses mesures progressent lentement : “Notre gouvernement et notre peuple font tout ce qu’ils peuvent pour contenir le virus.  Le virus était tellement répandu au début que nous avons été complètement dépassés lorsque nous avons réalisé ce qui se passait.  Les gens s’impatientent également.  Ils veulent être dehors et profiter du temps printanier”. 

Leo : “Outre le lavage des mains, l’utilisation de désinfectants et de masques, nous devions fournir nos informations personnelles et nos informations de voyage à chaque déplacement. De plus, le gouvernement a mis en place un système qui utilise de la géolocalisation pour tracer la population. Lorsque nous entrons dans un lieu, nous devons fournir notre nom et notre numéro de téléphone portable, le système de traçage va afficher nos déplacements au cours des deux ou trois dernières semaines. Et à en juger par nos déplacements, nous recevons des codes verts, jaunes ou rouges. Ceux qui ont un code vert peuvent continuer leur route et ceux qui ont été dans les zones les plus touchées et qui ont donc reçu un code jaune ou rouge devront être mis en quarantaine, observés et traités selon leur diagnostic”.

“Pouvez-vous expliquer votre journée typique de confinement ?”

Greg travaille pour une entreprise qui est considérée comme une entreprise essentiel, puisqu’ils sont fournisseurs des équipements médicales : “Nous sommes autorisés à rester ouverts. De nombreuses personnes de mon entreprise travaillent à domicile.  Mais je viens quand même au bureau la plupart du temps.  Notre pays a maintenant des directives strictes que nous devons respecter lorsque nous travaillons. Nous devons nous tenir à une distance d’environ deux mètres les uns des autres, nous portons des masques, nous nous lavons constamment les mains et notre environnement de travail est nettoyé et assaini plus fréquemment. 

Si nous allons dans un magasin, nous devons porter un masque et nous tenir à un mètre de distance les uns des autres. Aussi, nos magasins limitent le nombre de clients qui peuvent faire leurs achats en une seule fois. Les sols des magasins sont désormais marquées de manière à ce que vous ne puissiez entrer que d’une seule manière pour empêcher les gens de passer les uns devant les autres. La journée de travail de ma femme est un peu différente de la mienne. Nos écoles sont fermées le reste de l’année. Heureusement, ma femme peut maintenant travailler à la maison. Les parents ont maintenant la responsabilité supplémentaire de travailler pour eux et d’aider les enfants dans leurs travaux scolaires”.

Leo : ”En ce qui concerne le changement de routine, il suffit de porter un masque et d’utiliser des désinfectants pour les mains à chaque fois que l’on rentre dans un lieu; il faut aussi s’habituer au fait que toutes les communautés ne gardent qu’une seule entrée/sortie pour qu’elle puisse être contrôlée; tous les restaurants ne proposent un service de plats à emporter que s’ils sont ouverts; il faut fournir des informations personnelles en remplissant un formulaire chaque fois que l’on entre dans un lieu public comme un hôtel ou un bureau du gouvernement”.

“Si vous avez des enfants, pouvez-vous nous expliquer en quoi leur prise en charge est différente de la normale ?”

Greg : ”La plupart des écoles sont conçues pour que les enfants puissent soumettre leurs devoirs par voie électronique. Les enfants sont devenus autonomes maintenant avec Zoom, les mails, et toutes sortes de technologies de travail à distance. Toutes les garderies et les centres sportifs sont fermés indéfiniment. Heureusement, de nombreux parents ont fait garder leurs enfants à la garderie et peuvent alors travailler à la maison. Comme les sports sont annulés, nous essayons d’être créatifs pour rester en forme et actifs. Nous veillons à courir avec nos enfants, à jouer dehors avec eux autant que possible et à les encourager à s’occuper”.

Le fils de Leo est en troisième année d’école primaire à Shanghai. Il nous explique : “le semestre actuel commence en février et se termine en juin. Je suis certain que tout ce semestre se passera à la maison et que les cours se dérouleront en ligne. La participation des parents est nécessaire et fait partie intégrante de notre quotidien de nos jours”. 

“Après la fin de tout cela, Qu’allez-vous changer dans votre mode de vie ?”

Greg : “À certains niveaux, nos vies chaotiques et chargées ont déjà ralenti un peu.  Nous avons maintenant le temps de nous asseoir en famille et de regarder une heure ou deux de télévision chaque soir.  C’est quelque chose que nous attendons maintenant avec impatience.  Jusqu’à présent, nous avons regardé tous les films de Harry Potter, la trilogie du Seigneur des Anneaux et les films des Hunger Games.  Nous pouvons également prendre nos repas ensemble, car nous ne conduisons plus dans des endroits différents à des heures différentes.  Après tout cela, nous allons essayer de garder un rythme de vie un peu plus lent et de passer plus de temps ensemble.  À voir comment cela se passe”.

Leo : “Cela se termine déjà en Chine et à partir du mois de mai, toutes les restrictions en Chine ont été supprimées et nous sommes maintenant libres d’aller dans les restaurants et lieux d’attractions. Certaines zones ont même été rouvertes plus tôt. Mais les écoles seront les dernières à rouvrir.  

Evidemment ces derniers mois nous avons appris à utiliser deux ou trois logiciels pour travailler à distance. En fait, les services de télécommunications ont beaucoup augmenté, nous travaillons principalement à la maison, et les personnes achetent seulement l’essentiel sur Internet. Je pense que le mode de vie a souffert un grand impact, par exemple je voulais apprendre le portugais brésilien et je m’étais inscrit au cours mais maintenant l’école ne propose que des cours en ligne. Finalement, ce virus incite les entreprises et les gouvernements à innover. Pour résumer, je pense que beaucoup de ces procédures seront conservées à l’avenir, parce que les gens les trouvent très pratiques en général. Je ressens la même chose à propos de ces changements, je gagne beaucoup de temps en travaillant à domicile et en prenant des cours à domicile personnelement”.

“Dernière question, avez-vous un conseil particulier à nous donner pour faire face à cette période chez vous ?”

Greg : “Je conseil à toutes les personnes qui restent chez elles de rester créatives et d’essayer de s’amuser avec ce qu’elles ont. Si vous ne vous sentez pas bien, contactez vos amis et vos proches. Parler aux gens peut vous aider. Enfin, restez positif !”

Leo témoigne : “Nous avons eu de la chance parce que le confinement a commencé juste après que toute la Chine soit retournée dans sa ville natale et ait rejoint ses familles pour le nouvel an chinois. On peut donc passer beaucoup de temps avec eux, c’est une bonne chose.

Les  activités que l’on peut faire pendant le confinement sont très limitées, donc en famille, on peut s’amuser plus, c’est moins dur et on se sent moins seul. Pour moi, il est très important de garder mon corps en bonne santé : j’avais l’habitude d’aller au sport une fois tous les deux ou trois jours avant le confinement. Maintenant, je regarde des vidéos d’entraînement sur Youtube depuis chez moi. Je dois dire que cet habitude m’a beaucoup aidé, ça m’a permis de maintenir mon corps en bonne santé et d’avoir une meilleure immunité. C’est essentiel pour faire face au Covid-19 !  

Chez moi, je suis le seul de la famille à aller chercher nos achats en ligne, car les livreurs mettent les colis devant la grille de la copropriété seulement, puis vous devez les chercher, donc on choisi celui avec le système immunitaire le plus fort pour jouer ce rôle pour toute la famille. En plus de ces tâches essentielles, pour tuer le temps, je vous conseille de passer du temps avec vos proches, assurez-vous de faire de l’exercice même à la maison, assurez-vous de développer une sorte de passion, par exemple je commence à apprendre le portugais brésilien. Ma journée passe vite quand j’étudie, parce que je trouve ça amusant et intéressant. Je vous conseille de trouver quelque chose qui a du sens pour vous”.


Voyez vous comment il est intéressant de pouvoir voyager à la simple lecture des témoignages de Léo et de Greg qui partagent ce que nous vivons tous actuellement.

N’hésitez pas à nous partager avec quel profil vous vous identifiez le plus et à témoigner de votre expérience en confinement depuis votre pays ! Vous pouvez aussi nous laisser en commentaire si vous avez des questions à nos interlocuteurs. 

La semaine prochaine sera notre dernière édition de ce format “Voyagez avec nous”. Vous y rencontrerez deux intervenants de Turquie et d’Italie, qui vous parleront de leur quotidien en ces temps de pandémie.  Restez avec nous!