Voyagez avec nous: Témoignages du monde entier. Découvrez l’Allemagne et la Suède avec Julia Mafran de Schmersal – Böhnke Partner et Luana Soares de DiasdeLuana

témoignages

Avec actuellement 147 863 cas en France et 29 015 au Brésil, la crise mondiale actuelle n’est pas prête de s’arrêter. Bien que les hommes politiques et le personnel soignant fassent de leur mieux, le nombre de décès n’a cessé d’augmenter, laissant place à une panique générale. Nous avons décidé de vous présenter deux témoignages sur le sujet.

Alors que le confinement est en place depuis plus d’un mois maintenant en France, Emmanuel Macron  a annoncé qu’il serait prolongé pour quatre semaines supplémentaires, soit jusqu’au 11 mai. A cette date, « les crèches, les écoles, les collèges et les lycées » seront rouverts « progressivement ». En revanche, bars et restaurants restent fermés. Les festivals et rassemblements seront interdits au moins jusqu’à mi-juillet.

 

Au Brésil, le président n’a pas déclaré de confinement, cependant 60 % des citoyens restent chez eux et la plupart des gouverneurs défient le chef d’état en ordonnant le confinement. Jair Bolsonaro est de plus en plus critiqué au sein de son gouvernement, ayant changé son ministre de la santé au milieu de la crise covid-19.

 

Chez Bstaff, on tente de ne pas paniquer et de rester positifs. Après tout, ce confinement nous laisse le temps de nous organiser et de réfléchir sur nous et sur notre entreprise. Nous travaillons de la maison, et utilisons des outils digitaux pour communiquer et échanger ensemble. Nous continuons à développer nos projet et nos idées tout en nous protégeant et en protégeant les autres du virus.

 

Le coronavirus touche actuellement la quasi-totalité du monde. À notre échelle, il est difficile d’imaginer comment les autres vivent ce que nous vivons tous actuellement du fait des cultures et décisions politiques propres à chaque pays. Pour mieux visualiser et faire un tour du monde virtuel, laissez-nous vous présenter quelques profils différents d’hommes ou de femmes d’affaires qui partageront les témoignages de leur vie quotidienne pendant cette pandémie internationale !

 

Dans cet article, vous trouverez les témoignages de deux personnes de pays différents qui vous partageront leur quotidien. Dès aujourd’hui, veuillez trouver les témoignages de Julia Mafran, Coordonnatrice des ventes et du marketing international de Schmersal-Böhnke Partner  en Allemagne et de Luana Soares, journaliste et blogueuse touristique prestigieuse en Suède. 

 

N’hésitez pas à partager avec nous à quel profil vous vous identifiez le plus et à nous partager vos témoignages concernant votre expérience en confinement depuis votre pays !

Comme vous le savez sûrement, les Allemands ont pu sortir de confinement récemment car l’épidémie est chez eux “sous contrôle”. Une de ces citoyennes, Julia Mafran, Coordonnatrice des ventes et du marketing international chez Schmersal-Böhnke Partner, a gentillement accepté de nous parler de son expérience en confinement.

La Suède ne suit pas la même stratégie que l’Allemagne. Nous avons eu la chance de pouvoir contacter Luana Soares, journaliste et blogueuse Suédoise, qui nous a gentillement décrit le contexte actuel de son pays face à cette crise sanitaire. 

 

 

 

Commençons donc nos entretiens:

Début des témoignages

 

“ Quelles sont les mesures prises par le gouvernement dans le cadre du Covid-19 ? “

 

Julia :“ Je vis à Cologne, en Allemagne, et ici chaque région a décidé de suivre ses propres règles selon ce que les gouverneurs ont jugé nécessaire. 

Le gouvernement de NRW, la région où je vis, a décidé de fermer toutes les activités considérées comme non essentielles. Les personnes qui pouvaient travailler à domicile devaient rester chez elles et le gouvernement a encouragé l’isolement social en organisant plusieurs campagnes de sensibilisation. Les écoles ont été fermées et les transports publics ont été réduits. Pour se rendre dans les supermarchés et les pharmacies, les gens doivent respecter une distance de sécurité de 1m50 et seul un nombre limité de personnes peuvent entrer dans les établissements. Les activités en plein air sont maintenues, de même que les sorties au parc, mais on ne peut y aller qu’en famille (ou bien les personnes avec qui on est confinés) ou en groupe de 2 personnes, en respectant la distance obligatoire.”

 

Pour Luana, la situation est différente, car le gouvernement suédois est plus souple et laisse plus de liberté de choix à ses citoyens.

 

Luana : “Comme je suis journaliste, je suis informée de toute la situation. Les médias disent qu’il n’y aura pas de confinement. La seule mesure prise par le Premier ministre, Stefan Löfven, était que les personnes présentant des symptômes restent chez elles. C’est très culturel, très suédois… Ici, personne n’est meilleur que quelqu’un d’autre, donc personne ne vous dira de rester chez vous. Cela doit être le choix de chaque personne. Ainsi, les personnes qui peuvent rester chez elles et travailler à partir de là le feront de leur propre gré, mais les magasins continuent de fonctionner normalement. Les seuls établissements fermés sont les lycées et les universités. Les jardins d’enfants et les collèges sont toujours ouverts. Les manifestations réunissant plus de 50 personnes ont également été annulées.”

 

Nous lui posons la question afin de savoir si le marché de l’événementiel a été l’un des secteurs les plus touchés. 

 

Luana : “Oui, mais vous savez, je trouve que c’est génial la façon dont les entreprises se recréent, par exemple cette semaine, j’ai eu un événement appelé Secret Breakfast qui a lieu une fois par mois, le lieu est toujours une surprise, on reçoit un SMS avec l’adresse une heure avant le début de l’événement. Cette fois, l’organisateur a envoyé à chaque participant une machine à café avec ses capsules et nous avons fait l’événement en ligne. C’était très amusant ! “

 

“D’après vos témoignages, ces mesures sont-elles efficaces pour faire face à la propagation du Covid-19 ?”

 

Pour Julia, il est certain que la distance sociale est la mesure la plus efficace pour réduire la contamination virale.

Luana pense que c’est très difficile à dire ! “En effet, aucun pays n’a encore prouvé que le confinement est efficace et la Suède est très critiquée pour ne pas l’avoir fait; comme s’ils s’opposaient au reste de l’Europe, car tous les autres pays ne font que copier l’exemple chinois, parce qu’ils pensent que cela a fonctionné. Nous saurons dans quelques mois qui avait raison et qui avait tort, mais personnellement, j’aime la vision du Premier ministre suédois concernant la liberté de chacun.

 

Par exemple, le gouvernement italien donne des amendes à beaucoup de gens dans la rue, mais ici ils ne peuvent pas le faire, les suédois ne le comprendraient pas. Ici, les gens restent chez eux, seuls, pour penser à leur bien-être, celui de leurs familles et à celui des autres. Les choses ne sont absolument pas normales, il n’y a pas de circulation, les transports publics sont vides, les gens qui peuvent rester chez eux le font. Mais dès qu’un rayon de soleil se fait sentir les gens sont déjà dehors. Je ne sais pas comment affirmer ce qui est bien ou mal, mais le confinement complet est compliqué.”

 

“Comment se déroule le confinement dans le contexte actuel de votre pays ? “

 

Selon Julia : “la plupart des gens le respectent en restant chez eux. En Allemagne, il n’y a pas beaucoup de gens dans les rues, et les transports en commun tels que les bus et les trains sont beaucoup plus vides. Lorsque je vais au parc pour courir ou profiter d’une journée ensoleillée, il est courant de ne voir que des familles ensemble ou des personnes en groupe de deux.”

 

En Suède, Luana nous partage : “le Premier ministre a profité de son discours de Pâques pour annoncer les mesures de Covid-19, car les gens ont l’habitude de beaucoup voyager pendant ces vacances. Le gouvernement a recommandé à ceux qui ont eu un symptôme de rester chez eux. De se tenir au courant, de ne pas organiser d’événements ou de réunions et d’éviter de voyager même si tout est ouvert comme d’habitude. Les frontières sont également fermées. Si les gens sortent, ils ne savent pas quand ils pourront rentrer.”

 

“ Pouvez-vous raconter votre journée typique de quarantaine ? Vous faites du ‘home office’ ou rien n’a changé dans votre routine pour l’instant ?”

 

Julia a travaillé à domicile pendant plus d’un mois et est de désormais de retour au bureau : “ma journée de quarantaine typique consistait à me réveiller vers 7h20, à faire mon yoga matinal, à boire mon verre d’eau au citron, à prendre une douche et à commencer à travailler vers 8h00. Mon petit ami est en quarantaine avec moi, alors nous nous sommes relayés au travail pour changer un peu l’environnement. Un jour, je travaillais dans la chambre et lui dans le salon, et le lendemain, nous changions. Vers 12h15, nous préparions le déjeuner, nous mangions ensembles et nous travaillions jusqu’à 17h30, mais nous prenions une pause café de 5 minutes. Le soir, nous faisions de l’exercice à la maison ou parfois nous allions courir dans le parc. Nous allions au supermarché au maximum deux fois par semaine et évitions tout type de contact avec d’autres personnes.”

 

La routine de Luana a elle beaucoup changé car elle voyage habituellement au moins une fois par semaine :“c’est la première fois que je reste un mois entier ici. Le bureau dans lequel je travaille continue de fonctionner comme d’habitude, mais ma vie n’est pas comme d’habitude.

 

Deux tiers des événements auxquels j’assistais sont maintenant en ligne, même si nous ne sommes pas totalement en quarantaine. Ma vie sociale s’est calmé et beaucoup des événements auxquels je devais participer ont étés annulés. Les commerces sont ouverts, nous pouvons aller au marché, au restaurant.  Je suis consciente que je ne peux pas sortir sans avoir de besoin spécifique, mais cela ne change pas grand chose à d’habitude. Personnellement, je sors si j’en ai besoin. Je suis consciente des risques sans être paranoïaque.”

 

“ Avez-vous des conseils particuliers pour faire face à cette période de confinement ?”

 

Julia : Mon conseil est de créer une routine à la maison, et non pas seulement de travailler puis de s’allonger sur le canapé. Les activités physiques m’ont beaucoup aidé, en plus de la méditation et du yoga, qui sont deux pratiques qui me relaxent beaucoup. Un autre conseil est d’essayer d’apprendre quelque chose de nouveau puisque nous disposons de plus de temps à la maison. Mon copain et moi avons pris des cours de Forró (danse brésilienne) par le biais de vidéos sur internet, nous avons cuisiné diverses recettes que nous considérions auparavant comme super difficiles et nous avons même fait des pizza !

 

Luana : Oui, j’ai une grande expérience du télétravail. Donc, je pense que chacun a sa façon d’être et ne doit pas céder à la pression en voulant être ultra-productif pendant cette période, en se comparant aux autres sur les réseaux sociaux. Mon conseil est le suivant : si vous êtes une personne active, qui aime faire beaucoup de choses et rester occupée, cherchez de nouvelles choses à faire, parce que c’est fatiguant de rester à la maison, et nous traversons une crise. Maintenant, si vous êtes calme, ne vous forcez pas à penser qu’il faut forcément être productif. Nous n’avons pas besoin de nous torturer l’esprit avec cela. C’est aussi un moment pour se connecter avec soi-même. Si vous voulez regarder un film, regardez-le ! Si vous voulez faire de l’exercice, faites-le ! Ne soyez pas stressé. Personnellement, comme je passe beaucoup de temps à la maison, j’en profite pour faire ce qui me plaît, pour me détendre. Si je veux regarder un film ou boire un verre de vin à 11 heures du matin, je le bois ! (rires)

 

Dernière question :” Une fois que tout cela sera terminé, allez vous changer quelque chose à votre mode de vie quotidien ? Y a-t-il quelque chose à laquelle vous pensez que vous pourriez partager avec nous ?”

 

Julia nous confie : Avant, je pratiquais le yoga et la méditation qu’après le travail, et dès le covid-19 j’ai pu me réveiller un peu plus tard car je n’avais pas besoin de conduire jusqu’au bureau. J’ai alors commencé à faire du yoga aussi le matin. En quelques jours, je sentais déjà la différence et j’ai vu que je pouvais me concentrer davantage, en plus de me sentir beaucoup plus détendue et attentive aux activités quotidiennes. Maintenant que je suis de retour au bureau, je me réveille plus tôt pour pratiquer au moins 10 minutes de yoga et quelques minutes de méditation avant d’aller travailler. Une autre habitude que j’ai changé dans ma routine quotidienne sera de me laver les mains plus souvent, c’est vraiment devenu une habitude de tous les jours, et aussi de désinfecter la nourriture après être rentrée du supermarché.”

 

Luana nous répond : “ce que je retiendrai de tout cela, c’est de me laver les mains plus souvent, de devenir plus hygiénique. Je plaisante ! (rires) Je ne sais pas, je ne sais pas si les gens vont vraiment changer. Est-ce que dans quelques mois, les gens ne vont pas simplement revenir à leurs anciennes habitudes et continuer à faire les mêmes choses ? Personnellement, n’étant pas enfermé ici, je n’ai pas encore eu le temps d’y réfléchir de manière plus globale. Je suis encore plus dans ce contact personnel avec mon moi intérieur, par exemple je jardine en ce moment et je passe mon permis bateau. Je pense que lorsque tout cela sera terminé, je profiterai plus du temps que j’ai entre mes voyages pour rester à la maison, pour jardiner, profiter du temps en mer et vivre une vie plus légère et équilibrée.

 

Fin des témoignages

 

Voyez vous comment il est intéressant et agréable de voyager en Allemagne et en Suède à la simple lecture des témoignages de Julia et Luana qui partagent ce que nous vivons tous actuellement.

 

Restez connecté pour découvrir les témoignages la routine de ceux qui sont loin, de ce qui se passe dehors pendant que nous devons tous rester chez nous, et ce que les infos ne nous disent pas. N’hésitez pas à laisser vos témoignages en commentaire si vous avez des questions sur nos interlocuteurs, sur la France ou le Brésil. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre. 

 

La semaine prochaine, vous rencontrerez deux intervenants de Nouvelle-Zélande et Taiwan, qui apporteront leurs témoignages de leur quotidien en ces temps de pandémie internationale. Restez avec nous! 

 

Share this on :

La publication a un commentaire

  1. Astorg

    J’ai beaucoup aimé cet article de qualité. Il m’a fait voyager, hâte de la semaine prochaine pour dévouvrir le quotidien en confinement d’autres personnes !
    En France nous sommes encore sonfinés jusqu’au 11 Mai… mais le soleil pointe son nez alors il nous remet de bonne humeur.
    Merci au personnel soignant et à Bstaff pour ce moment de lecture agréable 🙂

Les commentaires sont fermés.